La répression émotionnelle et ses conséquences

Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

Dans l’article le b-a-ba des émotions, il est noté qu’une émotion est une énergie qui circule en vous,  qui est fluide quand elle sort de vousRéprimer ses émotions va donc à l’encontre de la nature même de l’émotion.

Le terme répression émotionnelle fait un peu révolutionnaire, c’est vrai.  Mais il me semble parfaitement adapté à ce sujet omniprésent chez la majorité des personnes en occident.

Savez-vous que le fait de réprimer vos émotions impacte considérablement: 

  • votre comportement,
  •  votre confiance en vous, 
  •  votre estime personnelle, 
  • votre aisance sociale, 
  • vos choix professionnel et amoureux 
  • votre bien-être  en général. 

Ses conséquences sont donc  importantes  dans la vie d’une personne.

Par répression émotionnelle ici, j’entends gestion émotionnelle inappropriée, en excès ou pas du tout exprimée.

La répression émotionnelle, qu'est-ce-que-c'est?

A savoir: Les bébés  et les enfants en bas age expriment naturellement leurs émotions par des cris, pleurs, grimaces, sans faire du mal autour de lui. Un enfant peut avoir besoin de pleurer car il a des émotions à libérer. Il y a juste à laisser faire. C’est un processus inné chez l’être humain. 

Réprimer ses émotions est tout d’abord une habitude sociale. Il est malvenu de montrer notre sensibilité. L’expression émotionnelle est censurée par habitude de vie occidentale.

La pression sociale et le désir de l’enfant d’être accepté au sein de sa famille fait qu’il se conforme à ce qu’il pense inconsciemment qu’on attend de lui. 

Par exemple,

  • Il est bien ancré dans les esprits qu’un garçon ne doit pas pleurer (émotion=tristesse)  et les hommes par la suite… au risque d’être jugé d’hyper sensibles. 
phobie scolaire-confiance en soi, optimisme, Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie
  • Un parent console souvent son enfant en disant: ” mais non, y a pas besoin d’avoir peur voyons”, “arrête de pleurer, ça va passer”, “tout va bien, maman/papa est là”…
  • Les enfants sont “dressés”, mis dans un moule pour ne pas déranger l’adulte et sa tranquillité: “tais-toi!”, “fais moins de bruit”, “c’est pas bien de te mettre en colère comme tu as fait”, “sois sage”… Par son éducation (école, parents, entourage), l‘enfant apprend ainsi à réprimer ses émotions, à les garder en lui, pour être en accord avec son entourage, pour être accepté. SAUF qu’une décharge émotionnelle se libère d’elle même si on laisse faire le processus naturel. Ces décharges d’émotions sont le moyen d’éliminer de ce qui reste d’expériences douloureuses.
  • Même chose: un enfant est félicité quand il est sage, c’est à dire bien immobile, et très très silencieux. Il apprend donc à plaire aux adultes et à freiner son élan de vie.

Il va donc chercher à se conformer à ce qu’on attend de lui, dans sa famille, pour être accepté.

SAUF qu’un enfant par essence, c’est vivant, bruyant, et très naturel. Un apprentissage pour “savoir être” est nécessaire pour vivre ensemble mais pas pour en faire un adulte miniature. 

A savoir que les enfants sont de véritables éponges émotionnelles.

Ils ressentent inconsciemment nos attentes et souvent, pour ne pas décevoir, ou pour combler les manques de leurs parents, ils se font tout petits ou exacerbent les blessures émotionnelles de leurs parents, les révèlent. Un enfant qui vous met hors de vous appuie sur une de vos blessures, c’est l’occasion de la guérir.

L’origine de la répression émotionnelle vient donc de notre tendre enfance, par méconnaissance de l’importance de la gestion émotionnelle.

Ses conséquences dans votre vie

Tous les jours, nous ressentons des émotions agréables ou désagréables, mais rares sont ceux qui savent vivre leurs émotions sainement. Les conséquences orientent dramatiquement nos choix de vie, personnel ou professionnel.

La répression émotionnelle d’hier et d’aujourd’hui ont de nombreux inconvénients selon le mode d’expression émotionnelle utilisé:

♦ TENDANCE À GARDER EN SOI

Stress, anxiété, burn-out, manque de confiance en soi et d’estime de soi

Nombreux adultes introvertis, timides, qui ont du mal à s’affirmer ont été des enfants sensibles dont on a beaucoup réprimé les émotions. Ces personnes ont l’impression d’être moins bien que les autres, pas importantes, ont du mal à se mettre en avant. La peur du regard de l’autre, le sentiment d’être jugé négativement est une peur récurrente également. 

Souffrance scolaire réprimée- Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

Ces symptômes issus de l’enfance s’expriment par des manques, des blessures (abandon, rejet, trahison, injustice, humiliation). 

♦TENDANCE À LA COMPULSION: La perte de contrôle émotionnelle

Pour ne pas ressentir ces émotions dérangeantes, certains adultes utilisent  tabac, télévision ou écran en excès, médicaments, alcool, jeux, nourriture en excès. 

évitement- médicaments- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

♦L’ÉVITEMENT OU LA FUITE

Dans le cas de phobies ou d’autres hyper-réactivités gênantes, les sensations sont parfois si désagréables que la solution habituelle est d’éviter de se confronter à la situation en mangeant davantage, en travaillant davantage, en trouvant des activités qui masquent l’émotion et ses sensations  inconfortables.

…ce qui fait persister le problème et l’ancrer davantage. 

♦DÉCHARGER SES ÉMOTIONS SUR LES AUTRES 

La colère, la violence, les agressions physiques ou verbales sont le fait de personnes vivant mal leurs émotions. Elle rejettent leur inconfort sur l’autre. 
colère-phobie scolaire-confiance en soi, optimisme, Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

En résumé

La répression émotionnelle est nocive pour soi et rejeter ses émotions sur les autres est nocive pour les autres. Heureusement, cette deuxième option est socialement répréhensible. 

Ces choix de non gestion émotionnelle nous entraînent dans toutes sortes de processus défensifs, de répétitions douloureuses, et de symptômes physiques (influence des pensées et des émotions sur notre corps→livre Jacques Martel).

Il est urgent d’apprendre à identifier, à comprendre, à exprimer sainement nos émotions, sous peine d’en devenir esclave pour notre mieux-être pour celui de nos enfants et des adultes qu’ils deviendront.

quelle alternative à la répression émotionnelle

 Vous aurez compris que l’émotion est utile, elle permet d’éliminer les expériences douloureuses. Si nous la réprimons, elle s’incruste en nous, se rajoute aux mémoires émotionnelles déjà existantes.  Il est important d’apprendre à la gérer et de la laisser s’exprimer car elle est guérissante.

L’antidote est l’hygiène émotionnelle.

Je vais illustrer cela par une de vos habitudes quotidienne. 

Si vous êtes sale, vous vous lavez pour vous-même ainsi que pour les personnes qui vous entourent, n’est-ce-pas?!

Il ne vous viendrait pas à l’idée de rester une semaine sans vous laver? Si?! 

La saleté est au corps ce que la poubelle émotionnelle est aux émotions.

Pour les émotions, c’est pareil: les émotions 

  • que vous refoulez en vous, 
  • que vous expulsez sur l’autre 
  • ou qu’on déverse sur vous 

sous forme de colère, de tristesse, d’intimidation, de dévalorisation, de mots piquants et désagréables, ces émotions s’accumulent

Par exemple, vous êtes au boulot, et vous n’osez pas dire à votre collègue que vous avez besoin de travailler en silence; vous gardez alors votre colère, votre ressentiment. Vous arrivez chez vous, votre mari  ou votre femme vous crie dessus, vous êtes tellement surpris-e que vous encaissez, et vous recevez sa colère sans exprimer votre émotion. Tout au long de la journée, vous vous êtes réprimé-e, et souvent vous explosez pour une broutille.

Pour les enfants, c’est le même processus. Souvent, il fait comme vous, il attend de retrouver son “home sweet home” pour exprimer son trop plein émotionnel, ce qu’il a emmagasiné dans la journée, réprimé. Les “fameux” caprices ou colères inexplicables…

L’hygiène émotionnelle est d’apprendre à vivre ses émotions, SAINEMENT à les exprimer sans se “polluer” ou “polluer” votre entourage.

Cela revient à prendre conscience de notre responsabilité dans nos échanges avec l’autre et de ne plus le tenir responsable de notre colère, de nos peurs, de notre mal-être. Nous sommes responsable également de notre réaction face aux événements extérieurs.

Comment faire au quotidien

La peur et la colère sont des émotions qui sont là pour vous avertir d’un danger, enfin ce que votre cerveau interprète comme tel. Son rôle est de vous maintenir dans votre zone de confort pour empêcher une potentielle souffrance.
Ce qu’il faut savoir : La peur n’est qu’une projection de votre mental et  bien souvent, elle n’est pas fondée.

La prochaine fois que vous vous sentirez en danger, un sentiment désagréable qui vous envahit,  prenez quelques instants pour analyser ce qui se passe en vous : 

  1. Qu’est-ce qui vous fait si peur? vous met en colère? une injustice? Qu’imaginez-vous qu’il pourrait se passer ?
  2. Identifier précisément ce qui vous angoisse peut vous aider à trouver des stratégies pour le contourner.
  3. Portez toute votre attention sur votre corps, sur ce que ça fait dans votre corps? Où cette émotion se manifeste? Observez la, faites juste cette observation. Où avez-vous des sensations? Comment sont-elles? fortes ou de faible intensité
  4. Observez vos sensations jusqu’à disparition 

Le fait de vous focaliser sur votre corps bloque le processus des pensées, et vous remet dans le contexte. C’est une base de la méthode NERTI.

L’hygiène émotionnelle en communication

Dans le cas d’une personne qui vous fait mal autant au propre qu’au figuré,  faites attention aux mots utilisés. Derrière toute agressivité, il y a souffrance également. 

Dites lui simplement, avec vos propres mots. Quand tu m’as fait/dit … je me sens en colère car j’ai besoin de me sentir respecté-e

Par contre, en rejetant sur l’autre votre colère créée par votre souffrance, vous alimentez la boucle, et c’est sans fin. 

De cette façon, vous vous respectez tout en faisant respecter vos besoins.

Si par contre, cette même personne continue de déverser sur vous sa colère, vos besoins sont-ils respectés? vous êtes la seule personne à savoir ce qui est bon pour vous…

Savez-vous que votre corps et la porte de sortie des émotions, et que vous pouvez gérer vos émotions sainement par vous-même.

Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

Si vous souhaitez  en savoir plus sur la libération émotionnelle et devenir autonome rapidement au quotidien, contactez-moi.

2 réflexions sur “La répression émotionnelle et ses conséquences”

  1. Ping : Le B-A-BA des émotions ⋆ OZ ÉMOTION

  2. Ping : Comment gérer la crise de colère de votre enfant ⋆ Peurs et phobie ⋆ Bretagne ⋆ Pontivy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *