3 clés pour diminuer votre peur d’être jugé

3 clés pour diminuer votre peur d'être jugé- phobie sociale scopophobie

Éliminez  pas à pas

phobie et angoisse 

définitivement

Les 5 etapes pour reprendre le contrôle

Ce que vous allez découvrir

Chez l’Homme (et la Femme), la peur du jugement est la troisième plus grande peur.
Vous vous rendez compte un peu ?

La peur d’être jugé est 3ème, juste derrière la peur de mourir et la peur de souffrir.

Wow. Elle prend de la place cette peur dans la société. 

Faut-il s’en satisfaire?

Bien sûr que non car toute peur a des inconvénients dans la vie d’une personne 
Par exemple, cette peur d’être jugé peut vous empêcher

  • de vous exprimer
  • d’être vous-même
  • et donc d’être heureux.

Il est possible en vous posant les bonnes questions de prendre du recul sur ce qu’on peut bien penser de vous et de vivre avec plus de légèreté au contact des autres.
Laissez-moi vous partagez 3 clés qui vont vous y aider.

La première clé: les coulisses de cette peur d’être jugé

On peut imaginer cette peur d’être jugé comme le devant de la scène, comme ce que vous voyez quand vous êtes confortablement assis dans une salle de spectacle.
Derrière, en coulisse, il y a l’envers du décor: certaines problématiques plus anciennes tirent les ficelles.

C’est là où vous devenez ACTEUR.

Vous osez observer ce que cache votre peur d’être jugé.
Je dis bien OSER.
Car, souvent quand on a peur, on n’essaie pas de savoir qu’est-ce qu’il y a derrière cette peur.

On évite d’y penser. ça fait déjà mal pourquoi se torturer encore plus, me direz-vous.

Et bien, pour une raison d’une importance capitale: affronter ses peurs, les comprendre, c’est les faire diminuer.

Oser voir ce qui est enfoui, c’est un pas important.

Quelques exemple pour vous aider à découvrir quels sont les coulisses de votre peur d’être jugé.

Cette peur d’être jugé peut être alimentée par:

Quelles ont les vôtres?

Rassurez-vous!
Les souvenirs du passé ne sont pas écrits sur votre visage. La personne qui semble vous juger ne connait pas votre passé.
Il est temps de vous en détacher.

La deuxième clé: quel juge êtes-vous?

Dites-moi: avez-vous remarqué?
C’est que plus je me juge et plus je me sens jugé

Je juge donc je suis jugé

Etrange non?
Ça me paraissait étrange à moi aussi il y a quelques années.
Les autres semblaient toujours être plus détendu que moi, comme s’ils n’en avaient rien à faire de ce qu’on pouvait penser d’eux. A cette époque, j’avais l’impression qu’on me jugeait sans arrêt. Avec du recul, j’ai dû passer du temps que ce soit, à observer les autres, à me juger ou à critiquer les autres et moi aussi, bien sûr. 

L’effet MIROIR

Et là j’ai découvert l’effet miroir.

Et ca m’a fait comprendre pleins de choses sur mon comportement et ses conséquences directes. 
Connaissez-vous l’effet miroir?
C’est un phénomène qui fait qu’on attire à soi ce qu’on exprime en nous, ce qui est déjà en nous.

Vous attirez à vous ce que vous vibrez (pensées, comportements, énergies)


Autrement dit…
La peur attire la peur.
Si on a peur d’être jugé, cette prophétie se réalise. Vous ressentez alors ce jugement.
Et si on juge, on est jugé en retour.

Laissez-moi vous expliquer ça davantage.
Vous avez peur d’être jugé?
Est-ce que par hasard vous-même vous avez tendance à juger, à critiquer, à vous comparer aux autres?
J’ vous écoute 😉
Ok on est d’accord.
Vous le faites.
Quand on se sent jugé, c’est généralement qu’on est soi-même très critique envers soi ou envers les autres.

Comment utiliser l’effet miroir à votre avantage?

Donc pour renverser la vapeur, il vous faudra changer cette façon de faire en vous.
C’est-à-dire apprendre à moins juger, à moins critiquer, à être plus quand l’acceptation des différences.
Cela revient à être plus tolérant , plus indulgent par rapport à des comportements qui peuvent vous amener à juger l’autre.

Si vous changez votre façon de voir les choses, vous verrez que votre peur d’être jugé va diminuer.

 

La troisième clé: Votre vision du monde n’est pas universelle

Vous êtes le nombril DE VOTRE monde MAIS vous n’êtes pas le nombril DU monde.

Désolée de casser votre croyance, TOUT ne tourne pas autour de vous. 

Les personnes qui ont, ce que j’appelle, des peur sociales ont tendance à voir les choses que de leur propre point de vue.

Logique en fait vu que ce qu’il leur fait peur, c’est les autres. Elles vont donc scruter le moindre de leur geste qui va leur prouver qu’elles ont raisons d’avoir peur. 
Grave erreur.

J’vous explique.
Nous avons tous une vision du monde très différente. C’est un monde intérieur avec nos propres pensées, croyances héritées pour beaucoup d’entre elles de notre passé 

Notre façon de voir le monde s’est construite au fil de nos expériences dans tous les domaines de notre vie.

Conséquences de cela?

Nos besoins et nos valeurs personnelles sont parfois aux antipodes de ceux de nos proches.

Votre vision du monde est-elle la meilleure?

Y-a-t-il pourtant une vision du monde mieux que l’autre?
Non
Elles sont toutes bonnes et nous n’avons pas à les juger.

Qu’est-ce que ça implique?
Concrètement,

Vous pouvez rencontrer une personne que vous aurez tendance à juger par rapport à quelque chose qui pour vous ne se fait pas.
N’oubliez pas dans ce cas-là, qu’elle n’a pas la même vision du monde que vous, qu’elle n’a pas vécu les mêmes choses que vous.

Que ce qu’elle fait et que vous n’approuvez pas, ce n’est pas de votre ressort (sauf si elle vous met en danger ^^).

De même, vous pouvez être jugé par quelqu’un qui a des valeurs totalement opposées à vous. Ce que vous faites, c’est inconcevable pour elle.

C’est sa vision des choses. Ce n’est juste pas la vôtre. Elle peut juger, ça ne vous concerne pas, vous n’avez pas à lui plaire. 
C’est tout.

Au final

Ce n’est pas facile de changer ses habitudes, mais c’est encore plus difficile de ne rien faire.

Le meilleur conseil que je peux vous donner est d’expérimenter ces 3 clés. 

Entraînez-vous à prendre du recul quand vous avez peur d’être jugé. Quelles sont les peurs enfouies qui tirent les ficelles ?

Observez comment vous vous comportez vis à vis des autres ou de vous-même. Si vous avez la critique facile…
Pensez bien qu’on est tous différents, qu’on a tous des blessures, des échardes qui appuient là où ça fait mal.
Ces échardes sont là pour nous dire que certains événements du passé sont encore bien présents en nous.

Tout ça se travaille, pas de fatalité, si on agit avec de bons outils. Les changements positifs suivront . 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIBÉREZ-VOUS

INCONTRÔLABLES

de vos peurs

Share This
Retour haut de page