Blessure d’injustice, la comprendre de A à Z

Comprendre la blessure d’injustice de A à Z- Lise Bourbeau-5 blessures émotionnelles profondes

Les blessures d’enfance impactent directement notre vie actuelle. En effet, certains événements traumatisants s’enracinent profondément en nous et influencent nos comportements et choix de vie..

Lise Bourbeau, auteur réputée, décrit dans son livre « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même » les conséquences émotionnelles et physiques de ces blessures profondes sur ceux qui en souffrent. Elle offre sa perception pour s’en libérer. Ces 5  blessures sont le rejet, l’abandon, l’humiliationla trahison  et l’injustice.

Au fait, vous vous demandez peut-être pourquoi je parle de blessure d’injustice sur un site de libération émotionnelle…

Et bien, comme vous allez le découvrir dans cet article, la blessure d’ injustice (comme toutes les autres blessures)  crée des réactions émotionnelles excessives en vous. Vous pouvez donc aller mieux en éliminant les racines de ces mémoires émotionnelle irrationnelles. 

Dans cet article, vous allez découvrir 

  • les origines de ce sentiment d’injustice
  • Comment se met-il en place ?
  • comment savoir si vous vivez, vous même, cette blessure émotionnelle.
  • Quels  sont les caractéristiques qui lui sont spécifiques?

Quelle est l’Origine De la  blessure d’injustice ?

Cette blessure se met en place chez l’enfant à peu près entre l’âge de 4 et 6 ans, au moment où il prend conscience de son individualité et de ses différences.

 Elle se vit surtout avec le parent du même sexe. Cela concerne donc le rapport à la mère si l’on est une femme, ou au père si l’on est un homme.

Plusieurs origines sont possibles:

1-La froideur parentale

L’enfant ressent de la froideur de la part du parent du même sexe que lui. Ce parent lui semble trop critique, sévère, exigeant pour qu’il se  permette d’être lui-même.

2-L’obligation de suivre un modèle

Jeune, il lui fallait suivre l’exemple du grand frère, de la grande sœur, d’un cousin. Son parent citait souvent en exemple la personne pour ses qualités, attendant de lui qu’il soit pareil. Ce parent mettait une pression énorme à l’enfant. Alors que celui ci , intérieurement, voulait exister et être apprécié pour ce qu’il était au fond.

3-L’obligation d’excellence

Son parent attendait de lui qu’il soit  toujours le  meilleur, qu’il ait les meilleurs résultats dans les disciplines scolaires et dans ses autres activités.

4-La répression émotionnelle 

Une impossibilité d’exprimer sa sensibilité sans être jugé, montrer du doigt et puni. Par exemple un petit garçon peut se sentir empêcher par son papa de vivre et d’exprimer ses émotions,  donc sa sensibilité : « Un garçon ne pleure pas ! Sois fort mon fils! »,  “Fais pas la chochotte”…

La mise en place de cette blessure d’injustice

Vous l’aurez compris…

Ce sentiment d’injustice se construit si l’enfant ne s’est pas senti libre d’être lui-même et de s’exprimer en tant qu’individu unique ! Son parent n’a pas encouragé, facilité, voire accepté sa personnalité.

C’est pour cet enfant profondément injuste de ne pouvoir être lui-même.

Il en garde l’impression d’avoir été lésé, victime de différence avec ce parent en particulier.

Et aussi l’impression de ne pas être reconnu et apprécié à sa juste valeur. Il s’aperçoit qu’on l’apprécie davantage pour ce qu’il fait que pour ce qu’il est.

La réaction pour se protéger de cette souffrance est d’être dans le faire et de se couper de ses ressentis, pour chercher à s’épargner.

Il cache sa blessure derrière une rigidité et une exigence de perfection en se protégeant de ce qui le fait souffrir. Il se crée une protection à chaque fois qu’il est confronté à cette blessure. Lise Bourbeau parle de cette protection comme d’un masque de RIGIDE.

A savoir!

Une blessure d’injustice succède toujours à une blessure de rejet.

Souffrez-Vous De Ce Sentiment D’injustice?

Les personnes dont la blessure d’injustice est souvent activée ont des caractéristiques communes.  Toutes ces attitudes ne sont pas vraies tout le temps, seulement quand la blessure d’injustice est réveillée.

Peut-être vous retrouverez-vous dans nombre d’entre elles… 

1-Vos plus grandes PEURS 

>La FROIDEUR

Votre plus grande peur est la froideur. Vous avez du mal à l’accepter chez vous et chez les autres. D’ailleurs, vous êtes persuadé d’être quelqu’un de chaleureux.

>Peur de VOUS TROMPER

vous acceptez mal le fait de vous tromper et de faire des erreurs. Vous faites alors preuve d’injustice envers vous-même.

2-Votre personnalité de RIGIDE majoritaire

>La SENSIBILITÉ

Vous êtes très sensible .  Pourtant, les autres vous ressentent comme quelqu’un de  froid et  d’insensible.

sentiment d'injustice-Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

>volonté de JUSTICE

Vous recherchez la justice et ce qui vous paraît juste .

Le souci?

Vous ne prenez en compte que vos valeurs et vos critères. Seulement, il vous faut comprendre qu’ ils ne  sont pas universels.

Et la justice, pour vous , c’est la perfection. Votre idéal est de viser le mieux, le juste, le correct. Vous pouvez d’ailleurs paraître contrôlant. Pourtant, au fond, loin de vouloir contrôler les autres, vous souhaitez vous assurer que ce soit juste pour tout le monde.
Attiré par tout ce qui est noble, vous pouvez facilement être impressionné par un statut social ou une place d’honneur.

>Le PERFECTIONNISME

Vous  voulez être apprécié pour ce que vous faites. Ce qui explique votre esprit perfectionniste et compétitif, mais aussi vos doutes face à des choix. Votre perfectionnisme fait que vous manquez souvent de temps pour vos projets. Vous pouvez aussi démarrer beaucoup de projets mais vous vous dispersez en cherchant à vouloir être trop parfait. Vous êtes un bon candidat au Burn-out.

>Le RANGEMENT

Vous aimez que tout soit bien rangé,  sérié, catégorisé. Ce désir de rangement et d’ordre peut même parfois aller jusqu’à l‘obsession.

>La RIGIDITÉ

Vous confondez discipline et rigidité.

Sachez que la discipline permet d’atteindre un but précis

Mais vous, vous  vous focalisez surtout sur les moyens utilisés pour atteindre ce but. Par exemple, vous pouvez décider de faire du sport à la salle de sport 1 fois par semaine.

quel est le problème?

Et bien si vous vous sentez patraque ce jour là, vous êtes capable de vous forcer à y aller rien que pour respecter le plan que vous avez mis en place… même si ce n’est pas le plus judicieux pour vous. 

>LE MÉRITE

Vous avez besoin de vous sentir digne de ce que vous recevez. S’il n’y a pas de raison pour obtenir quelque chose, vous pouvez même inconsciemment faire en sorte de le perdre. Vous avez du mal à vous détendre sans vous sentir coupable

> Les LIMITES

Il est difficile pour vous de connaitre et de respecter vos limites. Votre côté perfectionniste est tel que vous demandez rarement de l’aide. Vous allez parfois jusqu’à vous épuiser tellement vous en vous écoutez pas.  Attention au burn-out!!!

Votre mode relationnel

>PARTAGE

Votre désir de justice est tel que vous cherchez à ce que tout soit équitablement réparti.  Sinon ce n’est pas juste. 

>SENSIBILITÉ

Vous évitez avant tout d’être affecté par les autres. Vous cachez souvent votre émotion derrière un rire hors de propos ou de la dérision plutôt que de reconnaître votre sensibilité. Il est difficile pour vous de vous laisser aller aux sentiments et à recevoir. Vous passez à ce propos, le plus souvent, pour une personne froide et peu affectueuse.

>AUTORITÉ

Vous craignez l’autorité car, enfant, vous avez appris qu’elle avait toujours raison. Malgré cela,  quand une situation vous parait juste, vous “montez au front” et osez défendre ce qui vous parait juste.

>ENVIE et COLÈRE

Vous pouvez ressentir beaucoup d’envie. L’émotion la plus courante est la colère. Colère le plus souvent envers vous-même lorsque vous vous trompez ou, alors, en vous attaquant aux autres. 

>HYPER CONTRÔLE

En amour, il est difficile pour vous de vous laisser aller, de ressentir du plaisir et d’exprimer vos sentiments. 

Votre physique de RIGIDE majoritaire

physique de blessure d'injustice-Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

>RAIDEUR

En général, votre corps est droit, raide et bien proportionné. En cas de surpoids, vos kilos sont bien répartis. Votre désir de perfection vous pousse à vouloir un corps le plus parfait possible.
Vous avez tendance à avoir une attitude fermée en croisant vos bras.
Vos gestes sont rigides et sans grande flexibilité.

>SANTÉ

Bien qu’adepte du stress, vous êtes rarement malade.

Non que vous n’avez aucun symptôme, mais vous êtes très exigeant avec votre corps, et respectez rarement vos limites. Vous n’allez d’ailleurs chez le docteur qu’en dernier recours, quand vous êtes au plus mal. Et c’est une fierté pour vous !

>MALADIES et symptômes fréquents

  • Raideurs et tensions surtout dans haut du dos et cou, voire torticolis
  •  Difficultés sexuelles: Anorgasme (femme), éjaculation précoce ou impuissance (homme)
  • Maladies finissant en « ite » telles que tendinite, bursite, arthrite, etc
  • Constipation, hémorroïdes
  • Problèmes de circulation sanguine : crampes,  varices
  • Problèmes de peau tels que psoriasis, boutons et peau sèche
  • Nervosité, insomnie, voire BURN-OUT

13 réflexions sur “Blessure d’injustice, la comprendre de A à Z”

  1. J’ai vraiment adoré cet article. J’ai eu l’impression que vous m’avez toujours connu tellement que je me suis reconnu dans ces descriptions.
    Merci.

    1. Laurence DERIAN (Visio)

      Bonsoir Abdou, merci pour votre retour enthousiaste. Heureuse que ça vous aide à y voir plus clair. Au plaisir, Laurence

    2. Merci beaucoup vous m’avez fortement aider et j espère que vous en aiderez encore beaucoup d’autres. Tout le monde devrait lire ce genre de choses

  2. bonjour ,
    mon” image “à la perfection presque !! je me souviens qu’on exigeait de moi d’être la meilleure , “je devais être mieux qu’ untel pas comme !!
    pour le rangement c’était une obsession j’ai lâchée prise à 30 ans
    c’est fou je pensais que contrôler et perfectionner et justice étaient des qualités , par contre froide et peux affectueuse me touchent beaucoup parceque je sais que je ne le suis pas au fond …un fond égaré il ya longtemps ça me range d’avoir jouer un rôle autre que le mien j’ai 50 ans.

    1. Laurence DERIAN (Visio)

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Toutes ces caractéristiques concernent rarement une seule personne. Pas d’inquiétude, donc ;).
      Il est possible d’énumérer ces fonctionnements typiques d’une blessure d’injustice majoritaire à un/e ami/e proche.
      Il ou elle saura dire comment il vous perçoit.
      Après, c’est pas forcément agréable: votre égo risque d’en prendre un coup.
      Personne ne veut être perçue comme quelqu’un de froid.
      J’ai moi-même cette blessure d’injustice et mon égo en a pris un coup quand j’ai pris conscience de cette blessure.
      Par contre, c’est important juste d’en prendre conscience pur ensuite pouvoir prendre de la distance quand vous adoptez un comportement “rigide”.
      Et ensuite traiter ce qui réactive cette blessure.

  3. J’en pleure c’est TOUT MOI ! Tout, tout et tout et juste ! Même les problèmes de circulation sanguine ! C’est incroyable. Merci pour ce partage.

    1. Laurence DERIAN (Visio)

      Bonjour,
      Merci pour ce retour 😉
      Je suis heureuse que cet article vous donne l’envie de vous comprendre plus.

      1. Bonjour,
        Un grand merci pour votre article qui semble me correspondre en tous points. Difficile d’accepter de ne plus être parfaite alors que c’est le modèle qu’on m’a demandé de suivre depuis le plus jeune âge ! Je suis prête à accepter de faire face à cette blessure pour avancer. Encore merci et bonne continuation.

        1. Laurence DERIAN (Visio)

          Bonsoir Camille,
          Merci pour votre commentaire en lien avec la blessure d’injustice.
          Heureuse que ça vous aide à y voir plus clair dans votre comportement.
          Bonne transformation personnelle.

  4. J’ai longtemps cru que me blessure était celle du rejet. Mais en lisant attentivement cet article, je me retrouve plus dans celui-la. En effet je coche quasi toutes les cases, de l’origine a l’apparence, au modèle du partage en passant par la sensibilité refoulée. Je sais qu on peut porter plusieurs blessures mais plus j’y pense,plus je trouve que celle-ci est majoritaire. Il va falloir un gros travail pour guérir, d’autant plus que ma compagne souffre manifestement de la blessure de trahison qu’elle a du mal a accepter

    1. Laurence DERIAN (Visio)

      Bonjour Guillaume,
      Vous venez de prendre conscience que vous agissez souvent avec le masque du rigide, en vous protégeant de ce que votre cerveau pense être un danger pour vous.
      Prenez cela comme un beau cadeau plutôt que comme une malédiction.
      C’est l’occasion de découvrir que la meilleure façon de vous adapter à votre environnement que vous avez trouvé est d’être parfait, de vous insensibiliser.
      C’est juste une protection que vous avez mis, il est possible de vous reconnecter à cette part de vous blessée, qui vous fait signe quand votre blessure d’injustice est active.
      Et ce n’est pas forcément un gros travail, rassurez-vous.
      Laurence

  5. Calin Habasescu

    C’est un article très utile. Merci, ça m’aide beaucoup dans mes demarches en plan psychologique afin de surpasser les difficultés causées par ma blessure spirituelle. Ecore une fois MERCI!

    1. Laurence DERIAN (Visio)

      Je suis heureuse Calin que cet article vous aide à évoluer personnellement.
      Merci pour ce commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laurence Derian

Laurence Derian

Thérapeute Pontivy (Morbihan) et thérapie brève en ligne .
Elimination en quelques séances de ce qui cause peur, phobie, panique, angoisse, rejet, abandon, traumatismes

Objectif = reprendre le contrôle en douceur

ARTICLES

Pour me contacter

M'APPELER

06 27 91 38 42

MAIL

contact@oz-emotion.com

CONSULTATION

Rue du Commerce 56300 Le Sourn ou En ligne

HORAIRES D'OUVERTURE

Lundi : 8h30 – 18h30

Mardi : 8h30 – 18h30

Mercredi : 14h – 17h

Jeudi : 8h30 – 18h30

Vendredi : 8h30 – 18h30

Samedi : 13h30-15h30

Dimanche : fermé

Le cabinet est accessible à tous les habitants du 56, 22, 35 et 29.
Comment venir à Le Sourn, près de Pontivy (Morbihan, Bretagne) par Saint Gérand, Locminé, Kergrist, Saint Thuriau, Crédin, Noyal Pontivy, Rohan, Malguénac, Kerfourn, Guern, Bréhan, Cléguérec, Moréac, Neulliac, Locminé, Guémené sur Scorff, Melrand, Bubry, Baud, Loudéac, Hennebont, Grand-Champ, Languidic, Auray, Vannes, Quimperlé, Lorient, Lanester, Plemet, Merdrignac, Ploerdut, Saint Thélo, Inguiniel, Plouay,

LIBÉREZ-VOUS

INCONTRÔLABLES

de vos peurs

Retour haut de page