Crise d’angoisse: toutes les questions que vous vous posez

Tout savoir sur la crise d'angoisse-20 questions réponses-

Éliminez  pas à pas

phobie et angoisse 

définitivement

Les 5 etapes pour reprendre le contrôle

Ce que vous allez découvrir

En France, savez-vous que 15 % de la population ont des crises d’angoisse?

Pour les phobies, c’est 20% de la population.

Les TOC qui se développent souvent dans des situations d’angoisse, c’est 4-5%.

En résumé, au moins une personne sur 5 vit ou vivra une crise d’angoisse. Pourtant, peu de personnes avouent leurs angoisses, comme si c’était tabou ou signe de faiblesse.

Pour vous aider à comprendre et gérer ces crises d’angoisse, j’ai compilé dans cet article mes connaissances sur la crise d’angoisse et les phobies, sous forme de questions réponses.

 

1.Comment connaissez-vous si bien cet état? L’avez-vous vécu?

Oui, j’ai vécu beaucoup de crises d’angoisse et j’ai développé beaucoup de phobies.

J’ai cherché très longtemps des solutions pour m’en sortir.

J’ai utilisé NERTI pour me libérer de mes phobies.

Depuis, je me suis spécialisée dans le traitement des crises d’angoisse, des phobies et des peurs en général. J’ai développé mes propres méthodes basées sur la libération des mémoires traumatiques ancrées.

 

2.Quels sont les déclencheurs de la crise d’angoisse?

Une crise d’angoisse peut se déclencher à n’importe quel moment dans la vie. Mais certains événements sont plus susceptibles de provoquer des angoisses.

Les déclencheurs fréquents sont cependant une fragilité personnelle lors:

  • d’un deuil

  • de fatigue

  • de maladie

  • d’ accidents

  • de prise de stupéfiants naturels ou chimiques comme le cannabis, le LSD, …

Comme ils ont fumé un joint, ils ont encore + de mal à contrôler, se sentent mal. Quand on est un peu anesthésié par le cannabis, on est un peu déjà dé-réalisé.

Ce qui se passe, comme on est fragilisé, on ressent le stress beaucoup plus fort que d’habitude

 

3.Y a-t-il un traumatisme derrière une crise d’angoisse?

Oui mais ce n’est pas forcément un gros traumatisme à la base, ni des souvenirs d’enfance douloureux.

Je pense qu’une crise d’angoisse arrive quand votre cerveau sonne l’alerte. C’est la partie archaïque de votre cerveau, responsable de votre survie qui a ce rôle. Elle reconnait, dans votre environnement, des ressemblances avec des mémoires traumatiques ancrées en vous.

A savoir que cette partie primitive du cerveau est située dans l’amygdale.

Souvent vous ne souvenez pas de l’origine du traumatisme car ceux ci sont très souvent inconscients: soit ils ont été refoulés ou alors ils proviennent de votre petite enfance ou de votre vie utérine.

C’est pourquoi des crises d’angoisse peuvent arriver comme ca, du jour au lendemain. Vous n’avez pas conscience de ce qui se joue en arrière-plan, mais votre cerveau le sait lui!

 

4.Quel est le point commun entre crise d’angoisse et stress?

Le stress est une alerte naturelle en chaque personne pour se ré-ajuster au quotidien. C’est tout à fait normal.

La crise d’angoisse c’est un bug du stress. C’est comme si, à un moment vous avez un pic de stress et que c’est resté bloqué en permanence au point le plus haut. C’est votre système parasympathique, c’est à dire votre système de survie qui se dérègle.

Sur le mécanisme, c’est exactement du stress sauf que c’est plus fort que d’habitude.

Malheureusement c’est un stress qui va pouvoir développer d’autres peurs, comme des phobies

Et une fois que le frein stress est déréglé, ca a tendance à rester.

Plus on lutte contre la crise d’angoisse,  plus elle augmente.

Le stress crée du stress

A partir de ce moment là, c’est le cercle vicieux qui se met en place .

 

5.Qu’est ce qu’on ressent lors d’une crise d’angoisse?

Quand on fait une crise de panique pour la première fois, on a l’impression

  • qu’on va mourir

  • qu’on va devenir fou

  • qu’on perd le contrôle de soi

  • qu’on pourrait faire n’importe quoi

  • de faire un AVC

  • etc…

C’est pour ca que très souvent, les crises d’angoisse permettent aux phobies de se développer: on devient agoraphobe, claustrophobe, hypocondriaque quand on commence à avoir peur de la maladie

 

6.Quelle est la différence entre phobie, phobie d’impulsion et crise d’angoisse?

La PHOBIE est une crise d’angoisse dans une situation particulière et pas dans une autre: voir la  liste de phobies

L’hypocondrie est une phobie fréquente en cas de crise d’angoisse.

La phobie d’impulsion, c’est quand on commence à avoir peur d’une pensée en particulier, par exemple la peur de:

  • faire quelque chose

  • se faire du mal ou de faire du mal aux autres

  • d’être pédophile

  • d’avoir une autre orientation sexuelle que les autres

Ce sont des peurs très fréquentes et elles se déclenchent comme des crises d’angoisse.

 

7.Aller aux urgences lors d’une crise d’angoisse est-ce une solution?

Lors d’une crise d’angoisse, vous ressentez dès le départ qu’il y a quelque chose de pas normal. Généralement, vous arrivez direct aux urgences. Vous expliquez vos symptômes, vous passez une batterie de tests médicaux.

Et manque de bol, les résultats de ces tests sont négatifs et le personnel soignant ne trouve rien de spécial.

Aie aie aie, pourtant vous les sentez ces symptômes et on vous dit qu’il n’y a aucun problème.

A ce moment-là, par méconnaissance des crises d’angoisse, votre détresse n’est pas « entendue ».

On vous dit de vous détendre, de vous reposer, que c’est « juste » une crise d’angoisse…

Pour autant, ils ne donnent pas de solution concrète.

 

8.Est ce qu’on peut mourir d’une crise d’angoisse?

Clairement NON vous ne pouvez absolument pas mourir d’une crise d’angoisse, même si les symptômes sont terrifiants. Même si vous avez l’impression que vous allez mourir.

Le rythme cardiaque qu’on a dans une crise d’angoisse est l’équivalent d’une marche très rapide. Donc aucun risque de mourir.

Malgré tout, la panique crée cette sensation, on ne peut pas s’empêcher de l’avoir, c’est incontrôlable.

 

9.Pourquoi le fait d’éviter d’avoir peur renforce votre peur?

La peur d’être seul est une peur que je rencontre chez beaucoup de mes clients. Ils me disent paniquer souvent plusieurs jours avant un moment où ils vont devoir être seuls.

Toutes les personnes qui ont développé une ou des phobies mettent en place des stratégies pour se débarrasser de leur peur.

Elles cherchent à éviter ce qui leur fait peur.

Par exemple, en

  • sortant avec des amis pour ne pas être seul,

  • rallongeant l’itinéraire pour ne pas passer dans un tunnel

  • prenant les petites routes pour ne pas se sentir piégé sur l’autoroute

La personne qui a peur d’être seule se fait accompagner: le fait d’avoir quelqu’un qui lui parle, et qui est à ses côtés la rassure. Par contre, dès que la personne n’est plus là, sa peur prend de l’ampleur.

Au final, même si on avait une peur au départ, on se retrouve aussi avec la peur d’être seul

Eviter ce qui fait peur est la PIRE des choses à faire

Ce qui est excessivement difficile MAIS très important quand on a une crise d’angoisse, c’est d’affronter ses peurs. Car si vous ne vous confrontez pas à vos peurs, elles vont se transformer en phobies

Si vous évitez d’aller dans les transports, ca va devenir une claustrophobie…

Moins on se confronte, et plus la vie se rétrécit au maximum

 

10.Est ce que la crise d’angoisse augmente la tension?

Oui Tout ce qui crée du stress augmente la tension

Consulter médecin en prévention et vérifier votre cardio.

 

11.Pourquoi les angoisses donnent des vertiges et des sueurs?

Ce qui est central dans une crise d’angoisses c’est la respiration

Quand on est stressé, on respire plus vite, c’est normal.

Le problème c’est que ca crée souvent une sensation d’oppression . Du coup, on essaie de se calmer. Plus on essaie de faire ca et plus on respire vite. Donc plus on se sent mal et oppressé.

Rapidement, il y a trop d’Oxygène dans le sang.

Cela crée une hyperventilation.

Ca va créer tous les symptômes de crise d’angoisse.

 

12.Après une grosse crise d’angoisse, j’ai des douleurs. Sont-elles réelles?

Déjà, si vous avez des douleurs, elles sont réelles, Pas besoin de justifier .

Être stressé augmente la perception de la douleur

Parfois il y a tétanie musculaire, la tachycardie ca peut créer des céphalées, des douleurs intenses.

On peut aussi déclencher des acouphènes , avoir du bruxisme la nuit,

Les boules d’angoisse sont dues au pic de stress, ca peut serrer la gorge, augmenter l’acidité dans l’estomac et créer des reflux gastro œsophagien. Ces boules existent quand ce qu’on a dans l’estomac remonte et brûle l’œsophage. Ca crée très souvent cette impression de boule à ce niveau là et cette douleur peut même facilement irradier vers le cœur.

C’est pour ca que bien souvent les gens qui ont une crise d’angoisse ont l’impression d’avoir une crise cardiaque.

Les symptômes se ressemblent beaucoup.

Je vous conseille de toujours voir le spécialiste adapté à la douleur ressentie.

La solution passe par la thérapie, mais aussi l’ostéopathe, le médecin…

 

13. La crise d’angoisse peut-elle créer un burn-out?

Quand il y a trop de stress, le corps s’anesthésie pour se protéger. Ca peut créer le burn out sur un temps très court ou la dépression sur un temps plus long.

Le burn out est une dépression accélérée qui se traduit par une énorme fatigue du corps et de l’esprit.

Les médecins évitent cela au maximum car ils ne veulent pas que ca se rajoute aux crises d’angoisse

Parfois on peut vous dire que c’est pas une crise d’angoisse et que c’est une dépression masquée.

Ca veut rien dire, on peut avoir des crises d’angoisses et en mm temps être joyeux.

 

14. L’anti dépresseur soigne t il la crise d’angoisse et la dépression?

Vrai et faux: ça dépend de l’antidépresseur.

Attention de ne pas passer de l’angoisse à la dépression c’est pour cela que c’est important de sortir, de faire des choses. Sinon dès qu’on est chez soi, on tourne en rond. Et c’est la voie directe vers la dépression.

 

15. Pourquoi certaines personnes font-elles de la dé-réalisation?

Quand on est stressé, on a tendance à se dissocier. Si j’étais mal à l’aise, je serais en train de m’observer dans la situation en train de vous parler

Si j’e suis encore + mal à l’aise, je vais observer d’encore + loin et si très très mal à l’aise, je peux avoir l’impression d’être au dessus de moi et ne plus être dans mon corps = dissociation

Il y a la dissociation lente et durable, c’est la dépression, l’anesthésie qui s’installe lentement.

L’anesthésie rapide c’est le burn out.

Et l’anesthésie radicale c’est la dé-réalisation.

Quand on a une crise d’angoisse, on peut avoir cette impression bizarre, on n’a jamais ressenti ça . D’un coup, on n’a plus l’impression d’être dans son corps.

On a l’impression que le monde entier autour de soi est factice. On n’est pas dans son corps, on est comme dans un rêve.

C’est une situation qui est très perturbante. On en parle assez peu alors que c’est très répandu.

C’est embêtant car il ya peu de spécialistes qui connaissent.

Ca se résout très bien. On en revient toujours à la source même du problème qui est la mise en alerte du cerveau primitif.

 

16. La crise d’angoisse et les antidépresseurs

Même si en séance, je propose des thérapies sans médicament et qu’elles sont efficaces, malgré tout, je ne suis pas contre les médicaments. Quand c’est fait intelligemment, ca évite le pire.

Les grandes bases des anti dépresseurs:

Certains antidépresseurs font bien baisser l’anxiété et les ruminations.

Mais il faut au moins 15 jours pour avoir les premiers effets, parfois 3 semaines.

Au bout d’1 mois, ça commence à être plus réactif. Au bout de 2 mois, c’est mieux…

C’est pour ca qu’on vous donne 6 mois de traitement et qu’on vous dit de ne surtout pas arrêter car pour que ce soit efficace, il faut que ce soit pris sur une certaine durée.

En général, ce qu’on vous donnera au début, si vous faites des crises d’angoisse, c’est des anxiolytiques. Eux vont agir sur 6, 12 ou 24 h. Ils vont vous calmer simplement mais ne vont pas guérir le problème.

L’avantage est d’éviter de souffrir et de continuer sa vie et ne pas laisser les phobies se développer.

 

17. J’ai beaucoup de symptômes sans faire de crises. Pourquoi?

Le stress se dérègle mais il se dérègle plus ou moins

Certaines personne vont faire des attaques paniques monstrueuses, d’autres des crises d’angoisse, d’autres vont être angoissés non stop. Il y a pas de règle mais même à 1 petit niveau c’est insupportable

Quand on a fait une crise d’angoisse, on a l’impression que ca fera toujours partie de soi, c’est heureusement faux.

 

18. La peur des maladies, l’hypocondrie est elle dans ma tête?

Les crises d’angoisse font ressentir beaucoup de sensations différentes : suffocation, tremblements, sensations électriques dans la tête, douleurs musculaires, vertige, …

ca ressemble un peu à toutes les maladies du monde

Le problème c’est que quand on est stressé, le stress se conditionne à la peur. Ca déclenche une peur d’avoir telle ou telle maladie.

L’hypocondrie est une vraie souffrance, une phobie qui se porte sur une idée: l’AVC, crise cardiaque, cancer…

 

19. Pourquoi mes angoisses viennent-elles le soir et le WE?

Ces périodes sont des moments où vous êtes peu occupé.

Donc vous avez trop de temps pour penser, pour vous auto observer. Ca augmente ainsi votre stress. Et si ça augmente votre stress, ça augmente vos crises d’angoisse.

C’est aussi simple que ça.

 

20. Qu’est ce que la peur d’avoir peur

Dès que vous avez une crise d’angoisse, c’est à dire que votre système de survie est déréglé, vous anticipez beaucoup plus facilement les situations anxiogènes.

Ca s’appelle l’angoisse anticipatrice.

La peur d’avoir une crise d’angoisse peut déclencher une crise d’angoisse .

De la même façon, anticiper la peur de sortir va déclencher une crise d’angoisse dès que vous sortez.

Plus vous angoissez à l’avance, plus vous générez de l’angoisse anticipatrice et plus votre peur est forte ensuite et devient incontrôlable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIBÉREZ-VOUS

INCONTRÔLABLES

de vos peurs

Share This
Retour haut de page