Pourquoi j’ai une crise d’angoisse ?

pourquoi j'ai une crise d'angoisse: cause et origines

Éliminez  phobie et angoisse 

par vous-même

Les 5 etapes pour reprendre le contrôle

Ce que vous allez découvrir

Vivre une crise d’angoisse, c’est terrible. C’est déstabilisant, ça fait perdre confiance en soi. On a l’impression de de plus rien contrôler, que notre cerveau ne nous appartient plus.

Même si c’est déroutant, pour pouvoir se libérer de vos crises d’angoisse, il est important de comprendre comment elles s’installent et ce qui les déclenche.

Vous reprenez ainsi un peu de pouvoir et d’énergie positive. Vous pouvez enrayer plus facilement ensuite ce qui a été déréglé en vous.

A l’origine est votre système de survie

En chacun de nous, il y a une partie de notre cerveau qui nous protège en cas de dangers. C’est votre système de survie.

Peu importe ce danger, il ne fait pas la différence entre un danger:

  • interne (réel): un danger bien présent là à l’extérieur
  • ou externe (imaginaire): un danger que l’on s’imagine à l’intérieur.

Cette partie cérébrale, je l’appelle le cerveau reptilien. Il s’agit d’une partie primitive de notre cerveau qui est située dans l‘amygdale cérébrale.
Son rôle est de nous mettre en garde en cas de menace réelle ou ressentie comme telle et ce, depuis votre gestation intra utérine. Il analyse, en arrière plan, par vos 5 sens presque instantanément tout ce que vous vivez.

Quand il détecte un danger, c’est à dire un événement émotionnellement douloureux ou traumatisant, ce cerveau primitif le stocke et en verrouille le souvenir. Ces souvenirs sont ainsi des mémoires traumatiques émotionnelles.

Ce système de protection nous est très utile: il nous permet d’être réactif en cas de danger au quotidien. Par exemple, pour fuir RAPIDEMENT en cas d’accident ou d’incendie… pour sauver notre peau!

Quand le cerveau reptilien déraille et c’est La crise d’angoisse

Ce système de protection est utile, c’est vrai. En même temps, il n’est pas très précis dans le stockage des informations.

Je vous explique pourquoi:

  1. Ce que nous vivons au quotidien est très largement influencée par ce qui est stockée dans cette partie primitive du cerveau.
    Le cerveau reptilien analyse instantanément ce que l’on vit.
  2. Il compare cela sommairement  aux événements similaires qu’il a stockés en mémoire au gré des expériences passées.
  3. S’il perçoit un danger, il réagit en lançant l’alerte générale.
  4. Le souci est que ce système de protection manque de précision.
    En effet, afin de réagir très rapidement, il shunte les zones corticales du cerveau impliquées dans l’analyse et le raisonnement.
  5. Ainsi, il reste seul maître à bord.

Vous ne contrôlez donc plus votre peur, et c’est la crise de panique.

Un système de protection Non mis à jour depuis l’age de pierre

En fait, le cerveau reptilien est tellement primitif qu’il ne fait pas dans la demi mesure. S’il reconnait même sommairement une situation qu’il a mémorisée, il alerte la personne et lui demande de réagir face à cette situation par toute une série de symptômes physiques.

Avec lui, ça passe ou ça casse.

Si ce mécanisme de protection est très bien adapté pour faire face à des menaces physiques directes du temps de la préhistoire, il l’est beaucoup moins pour les contraintes modernes du 21ème siècle.

Pour être plus précise dans mes propos, je dirais que ce système est idéal pour répondre à des stress intenses et de courte durée.

Par contre, il n’est pas performant pour des stress répétés, de faible intensité, ce que vit la majeure partie de  gens d’aujourd’hui.
Nos peurs anciennement d’ordre physique sont devenues en majorité d’ordre psychologique.

A savoir aussi qu’une des fonctions du cerveau reptilien est d’observer quels  façons d’être ou comportements nous sont habituels.
Par exemple, si donc une personne est très souvent anxieuse, il peut considérer cet état comme l’état de base normal. La personne vivra toujours cet état anxieux au quotidien.

La spirale infernale se met en place

Vous avez lu comment fonctionnait votre cerveau primitif et peut-être aurez-vous compris où le bât blesse.

Que communiquez-vous à votre cerveau reptilien quand vous vivez une crise d’angoisse?

Que vous avez peur et qu’il a de bonnes raisons de vous protéger.

Donc la fois d’après, dans des situations similaires, il va sonner l’alerte générale… pour vous protéger.

Et vous, comme vous n’y comprenez rien, vous vous sentez dépassé et vous lui re-communiquez qu’il y a là un danger. Et il vous demande de fuir en vous transmettant toute une série de symptômes aussi désagréables les uns que les autres.

Et après c’est la dégringolade émotionnelle. Vous commencez à avoir peur de sortir, de faire ce que vous faisiez avant… de peur de faire une crise d’angoisse.

Le souci, c’est que même par la pensée, il ressent votre peur ou votre inquiétude. Et peut déclencher une crise d’angoisse.

Comment stopper les crises d’angoisse?

Il faut vous confronter à ce qui vous angoisse.

Il est possible de désactiver des mémoires émotionnelles avec de l’EMDR ou NERTI. Ce qui facilite  la confrontation. Il y a certainement d’autres solutions pour effectuer cette désactivation à la source mais là, je ne les connais pas.

Il est important aussi de se renforcer émotionnellement  avec de la relaxation, de la sophrologie, de l’auto hypnose. Sur YouTube, vous trouvez pleins de vidéos qui peuvent vous aider à vous recentrer.

N’hésitez pas à commenter si vous le désirez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIBÉREZ-VOUS

INCONTRÔLABLES

de vos peurs

Share This
Retour haut de page