3 étapes pour ne plus avoir peur de la peur

3 étapes pour ne plus avoir peur de la peur

Éliminez  phobie et angoisse 

par vous-même

Les 5 etapes pour reprendre le contrôle

Ce que vous allez découvrir

Savez-vous que seulement 10% de nos peurs sont liées à un danger physique, 90% d’entre elles sont imaginaires.

Pourtant…

La peur est indispensable et fait partie de chacun d’entre nous.

Par contre…

Se confronter à sa peur n’est pas confortable.

Cela oblige à sortir de sa zone de confort, là où on a nos habitudes.

Parfois il faut de bonnes raisons pour affronter l’inconnu. 

D’ailleurs, je suis sûre qu’il vous est déjà arrivé d’avoir peur de faire des changements dans votre vie. 

Peut-être parce que que vous aviez d’autres peurs comme la peur de :

  • l’échec
  • l’inconnu
  • d’être jugé-e
  • vous montrer, de vous exposer
  • parler devant d’autres personnes
  • d’être déstabilisé-e
  • la moquerie
  • vous sentir nul-le

Bon ok c’est plus facile de ne rien faire que de prendre des risques.

Mais parfois n’avez-vous pas envie de dépasser vos blocages? de vous réaliser… vraiment?

Si c’est le cas, découvrez 3 étapes à mettre en place dès aujourd’hui pour dépasser votre peur d’avoir peur.

On y va !

Etape 1 : Comprenez vos peurs

La peur est une émotion.

Découvrir l’article sur les émotions: cliquez sur l’image. 

Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

Une émotion, c’est une énergie qui circule en vous et qui est fluide quand elle sort de vous, un peu comme une vague. 

Ca monte tranquillement, jusqu’à atteindre un pic puis ca redescend. 

Il y a différentes sortes de peurs et différents degrés.

Par exemple, il y a la peur qui nous protège des dangers du quotidien, celle qui nous amène à une prudence saine.

C’est rationnel, vous en comprenez le sens.

Comme de ne pas toucher le feu, de ne pas se pencher à une fenêtre en hauteur, de ne pas traverser la route sans regarder…

Ce n’est pas tout.

Il y a un autre type de peur d’ordre émotionnelle. C’est la peur d’avoir peur.  Là, c’est différent, c’est le cerveau limbique qui l’active. 

Vous connaissez certainement aussi la peur excessive que vous ne contrôlez pas, quand vous êtes terrifié dans une situation précise, dans ce cas c’est une phobie.

Parfois, cette peur irrationnelle arrive sans raison précise _ la raison est inconsciente_ comme dans le cas de crises d’angoisse.

Ces peurs sont de type reptilien. Elles sont activées par le cerveau primitif (=reptilien) qui court-circuite le centre du raisonnement. 

Voir l’article qui met cela en lumière. 

Voilà pourquoi dans ces cas là, vous fonctionnez comme un  automate. Votre mode Lutte ou Fuite est actif, pour échapper, dans ce cas à un danger de mort fictif ou réel. 

Cliquez sur l’image dessous pour comprendre ce qui se passe en vous lors d’une phobie ou d’une crise d’angoisse. 

Etape 2 : Stoppez votre mental

En allant lire l’article pour tout savoir sur les phobies, vous avez compris ce qu’il se passait  lorsque votre cerveau vous pensait en danger de mort. 

Vous comprenez maintenant pourquoi vous avez ces sensations désagréables dans le corps.

Mais…

Vous êtes-vous rendu compte qu’à chaque fois que vous imaginez le pire, vos symptômes s’accentuent ?

A ce stade, il vous faudra donc à chaque fois que vous commencez à imaginez le pire du pire qui pourrait arriver… de laisser ces pensées flotter loin de vous, un peu comme des nuages gris , ou de la couleur que vous voulez.

Ce n’est pas facile

Je ne vais pas vous mentir

Surtout quand on a l’habitude de s’accrocher à ces pensées et à partir loin, loin, loin.

Mais c’est nécessaire… vraiment que vous fassiez cet effort.

Je vous assure que les sensations physiques associées à une peur  sont bénignes. 

Elles peuvent prendre de l’ampleur SI et SI SEULEMENT SI vous partez dans vos projections négatives. 

Comme je l’apprends en séance à mes clients, il est important d’apprendre à revenir au corps.

En portant votre attention sur votre corps, vous aidez votre esprit à se focaliser sur l’instant présent et à se détacher des peurs.

Quelques ressources pour vous focaliser sur le moment présent: 

Déjà la respiration abdominale, c’est la base. Trouvez ce qui vous ressource , vous détend et qui active le système nerveux parasympathique: sophrologie, méditation pleine conscience, jardinage, balade en forêt..

Etape 3 : Accueillez vos peurs comme des amies

Si vous passez votre temps à fuir les situations qui vous angoissent, en lisant cela, vous allez faire les gros yeux  8-O, c’est sûr.  

Et pourtant, vos peurs ne sont pas vos ennemies.

Elles sont juste des indicateurs de: 

  • dysfonctionnements en vous en cas de phobies ou de crises d’angoisse
  • besoins ou de valeurs qui demandent à être respectés.

Les besoins par exemple, de soutien, de liberté, d’authenticité, de sécurité… en cas de peurs diverses

Si vous prenez le temps d’analyser ce que vous vivez, vous pourrez ainsi comprendre ce qui vous freine dans votre vie.

C’est l’occasion de positiver ce qui se passe dans votre vie, d’utiliser vos difficultés pour en retirer un enseignement sur vous-même. 

Ainsi, vous en viendrez peut-être à accueillir vos peurs avec curiosité. 

Chouette, non?!

En apprenant à les écouter, vous finirez par leur accorder moins d’importance et vous réussirez à poser un regard plus positif sur ce que vous vivez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LIBÉREZ-VOUS

INCONTRÔLABLES

de vos peurs

Share This
Retour haut de page