La phobie scolaire ou refus anxieux de l’école est-ce un caprice?

phobie scolaire-confiance en soi, optimisme, Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

Votre enfant retarde le moment de se coucher le dimanche soir….

… et le lundi  matin, il n’est pas en forme. Défait, triste.

Au moment du départ pour l’école, vous sentez bien qu’il recule à grand pas pour ne pas y aller. Il dit souvent qu’il a mal au ventre, mal à la tête, qu’il a envie de vomir. TOUJOURS les matins d’école mais jamais le weekend ou pendant les vacances.

C’est difficile pour vous forcément de le voir comme ça. Vous êtes désemparé (e) et ressentez sa souffrance. 

Le moment de la séparation est toujours très DIFFICILE à gérer !

Vous pensez parfois à le changer d’établissement scolaire, ou même de lui faire classe à la maison.
Lisez ce qui suit: Je vous explique ce qu’est la Phobie Scolaire et vous donne des pistes pour qu’il retrouve la sérénité en classe. 

Qu’est-ce que La Phobie Scolaire ?

C’est une peur intense du lieu scolaire, une réelle angoisse d’aller en classe et de se confronter aux maîtres/professeurs, établissement, élèves…

C’est plus fort que lui, le jeune n’arrive pas à aller en classe, il est submergé par une PEUR INTENSE INCONTRÔLABLE : ce n’est en aucun cas un  caprice!

Cette peur est si forte que l’enfant va mettre en place des stratagèmes pour éviter de s’y aventurer…
Bien entendu, cette forte angoisse est totalement indépendante de la volonté de l’enfant.

Selon des statistiques,  4 à 5% des élèves en âge d’aller à l’école (de 6 à 16 ans) sont touchés.

Cependant, 2 périodes scolaires sont  plus présentes :
– Au CP (vers 6 ans)
– De l’entrée en 6ème ( vers 11 ans), à l’entrée en 4ème (vers 13-15 ans)
Certains spécialistes ont découvert que la phobie scolaire d’enfants plus jeunes serait  davantage liée à des angoisses de séparation.

À ne pas confondre avec l’anxiété scolaire qui est davantage une  peur de l’échec ou une peur de ne pas être à la hauteur.

Interrogez votre enfant sans jugement

Le premier concerné est votre enfant: interrogez-le sur son mal-être! passage à l'action- libération émotionnelle peurs et phobies Que vous dit-il? Sachez analyser ses réponses et lire entre les lignes s’il est avare d’informations.  Par exemple, s’il dit:  « Le maître me gronde tout le temps/ Je sens que les profs m’aiment pas… » « je les trouve sévères »  Question: Est-ce que l’enseignant  a  pris votre enfant en grippe? Ou bien est-ce que votre enfant a une perception déformée de la situation? Est-il hyper sensible? Ou s’il dit: « On se moque de moi, j’en ai marre. Je suis toujours tout seul dans la cour, et en classe…»  Question: Votre enfant est-il victime de harcèlement scolaire ? Ou bien son comportement a-t-il créé cette situation? Observez ses comportements ainsi que ses symptômes:
  • Menace-t-il de fuguer s’il doit aller au collège/lycée?
  • Vous supplie-t-il de ne pas y aller?
  • Se plaint-il de maux de ventre?
  • A t-il perdu l’appétit?

ÉVALUER LA CAUSE du refus scolaire d’après les RÉPONSES de votre enfant

Les causes sont variées

…l’angoisse de séparation

…harcèlement à l’école ou au lycée

…une pression scolaire des parents trop forte

…des difficultés familiales

…la peur du jugement

…une phobie sociale

autant de facteurs qui peuvent expliquer la phobie scolaire du jeune.

♦L’ANGOISSE DE SÉPARATION

Très souvent, les enfants qui se plaignent et qui ne veulent plus entendre parler de l’école ont des points communs.
La plupart souffrent d’angoisse de séparation, de peur de l’abandon.
Le fait de s’éloigner de la maison, de se séparer de sa figure d’attachement (mère ou père) lui est très difficile.

Phobie scolaire-enfant-Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

Est-ce le cas de votre enfant?

Se sent-il très anxieux?
Sentez-vous qu’il ne maîtrise plus du tout son comportement?

Est-ce qu’ il pleure, crie , s’accroche à vous ou à tout ce qu’il trouve, aux portes? Perd-il le contrôle et alors vous n’arrivez plus à le raisonner? 

Si vous reconnaissez votre enfant dans ce que vous venez de lire, il semble qu’il ait en lui  une mémoire traumatique lié à la peur d’être abandonné.

Concrètement?

A chaque fois, qu’il va se retrouver dans une situation où il se sent abandonné, son cerveau ressent un danger et se met en mode survie.

Ensuite?

Votre enfant reçoit des signaux d’alerte dans son corps sous forme de sensations physiques désagréables. Il panique car il ne contrôle plus  rien. Il ressent une forte angoisse qu’il tente de diminuer en fuyant ce qui l’angoisse.

Fuir la situation conforte son cerveau qu’il y a vraiment un danger. Il continue donc de protéger votre enfant. 

Les conséquences?

A chaque séparation, ou moment où il doit rester seul, votre enfant sera certainement de plus en plus angoissé.

La solution?

La solution est de libérer en douceur la charge traumatique en lien avec cette peur de la séparation pour que votre enfant ne sur-réagisse plus en allant à l’école. 

♦Un problème dans son établissement

blessures du passé confiance en soi, optimisme, Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie
Votre enfant subit-il des violences verbales (moqueries, insultes)?

Si c’est le cas, il lui est peut-être difficile de vous en parler. Il en a peut-être honte et il culpabilise. Il s’est donc mis dans sa bulle comme un instinct de protection. 

Discutez avec lui, sans jugement, juste en étant à l’écoute. Observez sa réaction lorsque vous évoquez le sujet. Rencontrez discrètement les enseignants pour qu’ils interviennent de manière judicieuse.

La peur de se confronter à cet univers hostile est alors légitime. Il  vous faut agir vite pour que l’impact psychologique ne se répercute pas dans le futur, et laisse des traces.

♦La peur du jugement

Comment votre enfant vit-il le fait d’être jugé par les notes, appréciations ou commentaires? Angoisse-t-il à l’idée d’avoir une mauvaise note? 

Et vous… Comment réagissez-vous face à ses résultats scolaires? avec confiance, en l’épaulant ou bien en le grondant à chaque note insatisfaisante?

Quelle image a-t-il de lui? A-t-il confiance en lui?

Se compare-t-il aux autres? 

En tant que parent,  il est important de ne pas mettre une pression scolaire excessive sur les notes. Il est prouvé qu’un enfant réussit mieux quand il se sent épaulé par ses parents, inconditionnellement

Votre amour pour lui ne doit pas diminuer avec les notes ou son comportement. Il reste votre enfant peu importe ses résultats scolaires.

Rappelez lui votre amour inconditionnel pour ré hausser sa confiance en lui.

♦ Une Phobie Sociale

La phobie sociale peut toucher les adultes mais aussi les enfants, même très jeunes.
…Votre enfant est-il mal à l’aise dans la rue ou lorsqu’il croise le regard d’inconnus ou de personnes proches?
….A-t-il des difficultés à regarder quelqu’un dans les yeux?
… A-t-il peur de: 

  • parler en classe, de s’exprimer?
  • de se trouver ridicule quand il répond aux questions en classe? 
  • d’être le centre de l’attention et de perdre le contrôle?
 

sos, PARENTS DÉMUNIS

Votre enfance  a développé une aversion pour tout ce qui est scolaire. Vous lisez cet article parce que vous cherchez à l’aider au mieux. Je peux comprendre votre détresse. 

Sachez que vous êtes un des piliers ressources de votre enfant. S’il va mal, il attend  que vous l’aidiez. Il veut sentir que vous êtes fort(e). Il vous faut vous armer de patience, d’empathie, de bienveillance, et rester zen.

Restez OPTIMISTE quoi qu’il arrive!

Si au vu de ce que vous avez lu, vous pensez que votre enfant ou adolescent a développé une phobie, sachez que je propose une méthode inédite qui élimine en douceur  la ou les charges émotionnelles qui créent des phobies ou des crises d’angoisse. Ce, sur les enfants de plus de 8 ans.

Surmonter ses peurs et phobie- confiance en soi- Votre transformation spectaculaire par la libération émotionnelle, le nettoyage des blessures du passé et des croyances négatives.NERTI, EMDR, Kinésiologie

Ce qu’il faut retenir !

Pour aider votre enfant au mieux , soyez attentif au moindre signe de mal-être.

Discutez avec lui, montrez-lui que vous êtes là pour lui. Vous êtes  le socle sur lequel il peut s’appuyer et vous pouvez l’entendre vous exprimer ses ressentis sans le juger, ni l’interrompre. 

Soyez réactif et s’il y a un souci en milieu scolaire, agissez rapidement mais avec justesse. 

Et si vous avez fait tout ce qui est possible de faire et votre enfant est toujours en souffrance, vous pouvez lui proposer de faire une séance de libération  émotionnelle. Si il est d’accord, vous pouvez réserver sa séance en cliquant ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laurence Derian

Laurence Derian

Thérapeute Pontivy (Morbihan) et thérapie brève en ligne .
Elimination en quelques séances de ce qui cause peur, phobie, panique, angoisse, rejet, abandon, traumatismes

Objectif = reprendre le contrôle en douceur

ARTICLES

Pour me contacter

M'APPELER

06 27 91 38 42

MAIL

contact@oz-emotion.com

CONSULTATION

Rue du Commerce 56300 Le Sourn ou En ligne

HORAIRES D'OUVERTURE

Lundi : 8h30 – 18h30

Mardi : 8h30 – 18h30

Mercredi : 14h – 17h

Jeudi : 8h30 – 18h30

Vendredi : 8h30 – 18h30

Samedi : 13h30-15h30

Dimanche : fermé

Le cabinet est accessible à tous les habitants du 56, 22, 35 et 29.
Comment venir à Le Sourn, près de Pontivy (Morbihan, Bretagne) par Saint Gérand, Locminé, Kergrist, Saint Thuriau, Crédin, Noyal Pontivy, Rohan, Malguénac, Kerfourn, Guern, Bréhan, Cléguérec, Moréac, Neulliac, Locminé, Guémené sur Scorff, Melrand, Bubry, Baud, Loudéac, Hennebont, Grand-Champ, Languidic, Auray, Vannes, Quimperlé, Lorient, Lanester, Plemet, Merdrignac, Ploerdut, Saint Thélo, Inguiniel, Plouay,

LIBÉREZ-VOUS

INCONTRÔLABLES

de vos peurs

Retour haut de page